Lac de Genval

Cependant quelquefois à travers mon ciel noir, – Un reflet radieux glisse à mon front morose…, – Alors dans le passé lumineux je crois voir, – De mes bonheurs enfuis flotter l’image rose (William Chapman)

Lac de Genval 8.2020 © Annick Dedobbeleer

Pivert

J’étais absorbé dans la contemplation d’un pivert bariolé qui gravissait le tronc mince d’un bouleau et jetait des coups d’oeil inquiets, à droite puis à gauche, comme un contrebassiste derrière son instrument (Ivan Tourgueniev)

Pivert Rosières © Gilbert Nauwelaers

Quartier royal

Aujourd’hui même, à l’heure où l’été blond s’épand, – Sur les gazons lustrés et les collines fauves, – Chaque pétale est comme une paupière mauve, – Que la clarté pénètre et réchauffe en tremblant, – Les moins fiers des pistils, les plus humbles des feuilles, – Sont d’un dessin si pur, si ferme et si nerveux, – Qu’en eux, – Tout se précipite et tout accueille, – L’hommage clair et amoureux des yeux (Emile Verhaeren)

600 Oedéméride sur Mauve Musquée Quartier Royal 6.2020 B © Patrick Vandendael

Oedéméride sur Mauve musquée

Lac de Genval

Songe d’une nuit d’été

Noctiluques au Lac de Genval 7.2020 © Simon-Pierre Gorza

Les nuages noctiluques ou nuages polaires mésophériques sont des formations atmosphériques de très haute altitude. Pour un observateur terrestre, ils se présentent comme de brillants nuages en forme de filaments ou de nappes, visibles durant le crépuscule profond c’est-à-dire le crépuscule astronomique. Le terme de ‘noctulescent’ signifie plus ou moins « qui brille dans la nuit » en racines latines. La plupart du temps, ces nuages sont observés durant les mois d’été (Wikipedia)

Rue du Plagniau

Je dis souvent des arbres qu’ils sont des torches de temps pur. Leur taille est liée à leur âge, et au-delà de leur beauté plastique, le fait qu’ils incarnent – imboisent – le temps fait à mes yeux leur prix et leur sacralité – nul ne devrait pouvoir les couper à sa guise, car nul ne peut être propriétaire du temps (Belinda Cannone)

FileFinalV2_WEB


Filé d’étoiles | type d’astrophotographie composée d’une photographie longue pose du ciel étoilé mettant en évidence sa rotation apparente. L’image résultante montre ainsi chaque étoile sous forme de stries. Leur taille est fonction du temps du filé, qui varient généralement de 15 minutes à plusieurs heures. Le mouvement apparent des étoiles est enregistré sous forme de stries sur le film ou le détecteur (Wikipedia).

Arbre remarquable | Châtaignier commun de la rue du Plagniau (Arborescence)